Ecoféminisme et stations-nation

Je rentre tout juste du colloque Jeunes Chercheurs de Rennes organisé par le laboratoire des Imaginaires et s’était incroyable de voir autant de jeunes passionnés par la fantasy et la SF réunis au même endroit. Par contre l’absence totale (le jour où je m’y suis rendue) d’enseignants-chercheurs témoigne bien du mépris toujours présent de la Recherche pour la « paralittérature ». J’ai envie de répondre : OK boomer.

Vous pourrez retrouver ma communication audio très bientôt, je mettrai les liens sur le site. Je préviens que j’ai un peu dépassé le temps et que j’ai dû couper quelques citations et informations, mais l’article sera publié en opensource 🙂

undefined

Mis à part ça, cette semaine a été publié le dernier numéro de L’Indic, de l’association Fondu au Noir, qui encore une fois m’a faite confiance sur un sujet qui sort des sentiers battus pour cette revue : l’écoféminisme. Vous pourrez découvrir ce sujet très rapidement avec le format habituel de deux pages. J’en ai aussi profité pour faire une courte critique des Chroniques au Pays des Mères de Elisabeth Vonarburg que j’ai lu pour l’occasion.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s